Consignes générales

Le texte

Le corps du texte est traité selon les caractéristiques suivantes :

  • Style : Normal
  • Police du texte : Times New Roman 12 points
  • Interligne : double
  • Il n’y a pas de saut de ligne entre les paragraphes, à moins de vouloir indiquer par là une rupture.
  • La justification du texte se fait uniquement à gauche ; elle ne se fait jamais à droite.
  • Pour créer une espace en début de paragraphe (alinéa), on ne le fait pas au moyen de la tabulation, on le fait plutôt avec le marqueur de retrait sous « paragraphe » dans la plupart des traitements de texte ; ou encore on se sert de la règle en haut du texte.
Les citations
  • Les citations doivent être exactes. On respecte toujours l’orthographe de l’original, même si elle est jugée fautive (auquel cas on fait suivre la « faute » de l’expression [sic] entre crochets et en italique).
  • Tout autre modification ou toute intervention de l’auteur est indiquée par des crochets droits, y compris les coupures, que l’on signale ainsi : […]
  • Chaque citation, courte ou longue, doit comporter une référence précise (pagination comprise) dans une note infrapaginale. Elle doit donc être suivie d’un chiffre d’appel renvoyant à cette note. (Pour le positionnement de l’appel de notes, voir Bibliographie et notes).
  • Dans le cas d’une étude qui porte sur un ou des textes d’un même auteur, les nombreuses références à ou aux ouvrages à l’étude peuvent être indiquées entre parenthèses dans le texte, tout de suite après la citation, et comporter une abréviation du titre de l’ouvrage suivie de la page.

Les citations de trois lignes et moins :

  • Elles sont intégrées au texte, entre guillemets français : « … » ;
  • À l’intérieur d’une citation, on utilise les doubles guillemets suspendus « …. “…”… » ;
  • S’il y a un autre niveau, c’est-à-dire une citation entre les doubles guillemets suspendus, on utilise des guillemets simples « …. “…‘…’…”… ».

Les citations de plus de trois lignes :

  • Le texte est en retrait de la marge de gauche : créez un style que vous nommerez Retrait corps de texte qui a les mêmes caractéristiques que le style Normal.
  • On ne met pas de guillemets ouvrants ou fermants.
  • L’interligne est simple.
Les titres et les sous-titres
  • Tous les titres, incluant le titre principal ainsi que la signature de l’article, sont alignés à gauche. Évitez de centrer les titres ou tout autre élément du texte.
  • Les titres et les sous-titres sont bien identifiés. Le sous-titre est séparé du titre par un point (.) ou un deux-points (:) selon ce qui est produit dans le document original. Si la séparation n’est pas ponctuée dans le document original, alors on emploie le point (.). Le titre et le sous-titre sont écrits en caractères italiques.
  • Tous les titres sont en lettres minuscules.
Les exergues
  • Ils sont alignés à droite.
Les tableaux, graphique et figures                             
  • Ils doivent être faits dans des formats aussi simples que possible.
  • Ils doivent être regroupés dans un fichier qui sera expédié à l’éditeur en même temps que le texte.
  • L’auteur doit identifier clairement les lieux d’insertion des tableaux et graphiques à l’intérieur du texte (insérer tableau 1 ici ; insérer tableau 2 ici). L’éditeur les insérera au moment de la mise en page.
Les espaces
  • On place une espace insécable avant le deux-points (:), le point-virgule (;), le point d’interrogation (?), le point d’exclamation (!), après un guillemet français, soit les chevrons ouvrant («), et avant les chevrons fermant (»).
  • On place une espace régulière avant et après les tirets (–) au milieu d’une phrase.
  • On place une seule espace régulière après le point, on n’en met pas deux.
  • Une phrase qui en suit une autre doit être séparée de la première par une seule espace après le point de fin de la phrase précédente.
Les coupures de mots
  • On ne fait pas de coupures de mots en bout de ligne.
Numérotation des pages
  • On numérote les pages du texte en haut à droite, et de façon continue.
Les mots étrangers
  • Les mots étrangers sont en italiques.
Les noms de personnes
  • Que ce soit dans la bibliographie, les notes de bas de page ou dans des références dans le texte, on écrit toujours les prénoms au complet (Daniel Poliquin et non D. Poliquin).
  • Dans le texte, quand on mentionne un auteur pour la première fois, on écrit le prénom et le patronyme (Pierre Bourdieu). Par après, on peut abandonner le prénom.
Les dates

Tapez-les selon les exemples suivants :

  • XIXeet non XIXième, 19e ou 19ième
  • 1er et non 1er
  • 1re et non 1ère
Les sigles et acronymes
  • Les sigles sont en capitales non séparées par une espace, sans point abréviatif et sans accent.

Exemple : MBAO (Musée des beaux-arts de l’Ontario).

 

  • Lorsque le sigle peut se prononcer, devenant donc un acronyme, on peut l’écrire en bas de casse avec une capitale initiale et même sans capitale initiale

Exemples : Unicef, Unesco et cégep.

Les ligatures
  • Utilisez les ligatures « œ » et « æ » (fournies par les bons logiciels de traitement de texte).

Exemples :  cœur, mœurs, æthuse.

  • Utilisez cette règle aussi pour l’italique.

Exemples : cœur, mœurs, æthuse.

  • Veillez à ce que les deux éléments de ces lettres doubles soient capitalisés le cas échéant.

Exemple : Œuvres et non Oeuvres.

Les abréviations

Évitez de les utiliser, sauf :

  • entre parenthèses dans le texte,

Exemple :

« Les valeurs numériques qui apparaissent correspondent à […] « Implication » (I), « Grande Implication » (GI) et « Très Grande Implication » (TGI), termes auxquels j’ai associé les valeurs 1 (pour I), 2 (pour GI), 3 (pour TGI) ».

  • s’il s’agit des abréviations conventionnelles courantes dans la bibliographie et les notes

Exemples : coll., dir.

Les accents

Mettez toujours les accents sur les capitales, y compris, bien entendu, sur la lettre « À » en début de phrase.